Le choix d’aimer

 pensée9
Aujourd’hui se dresse en moi cette question que je vous pose aussi: aimer, est-ce vraiment un choix?!? Pouvons-nous réellement choisir, ou décider, d’aimer quelqu’un, de le chérir et de lui faire une place au premières loges de notre vie?!? Ce sentiment qui nous met parfois tout à l’envers, en dehors comme en dedans, on l’appelle l’amour romantique, et il semble bien s’installer en nous tout seul, même sans que nous l’ayons invité! Et l’Amour universel…qu’en est-il de lui? Est-il également un choix que nous faisons?
Un homme, ou une femme, nous plaît au point que notre univers chavire parfois. Alors, doucement, parfois même précipitemment, nous lui tournons autour et nous lui montrons combien il, ou elle, prend désormais de plus en plus de place dans notre coeur. C’est alors qu’apparaient à nous deux bifurcations…et nous suivons soit celle de droite ou soit celle de gauche. Quelque chose en nous fera que nous oserons continuer ou que nous laisserons tomber. Alors, si nous avançons vers l’autre ou si nous reculons, n’est-ce pas là la preuve imminente que l’amour est un choix que nous faisons?!?
Même chose pour cet amour humain qui nous habite. Nous choisissons d’aimer la vie, ses Grandeurs et ses Douleurs, d’aimer les gens, avec leurs forces et leurs lumières, leurs faiblesses et leurs défauts. Nous aimons d’instinct les animaux qui sont là pour nous accompagner sur la route de l’évolution…et même les végétaux qui nous nourrissent et nous offrent eux aussi une part de vie.
L’amour, le vrai, l’unique, le profond, celui sans qui nos vies ne seraient plus les mêmes, il existe…oh que oui. Aimer, ce n’est pas seulement donner et faire tout ce que l’autre prétend, ou croit, que nous devrions donner et faire. Et ce n’est certainement pas non plus de nous oublier totalement afin d’entrer dans le moule conçu par tous ceux qui nous entourent!
Aimer, c’est avant tout rester soi-même, oui, mais aussi de faire le choix conscient d’abandonner une part de nous à cet autre et de l’accepter comme il est…mais aussi d’accepter que l’autre nous aime pour qui nous sommes. Aimer, ce n’est pas tout approuver de l’autre, mais d’être apte à garder un esprit ouvert, qui souvent est objectif, pour qu’ensemble nous soyons capables de construire quelque chose de solide, qui nous permet d’avancer sur l’échelle de l’humanité. Tout cela vaut pour l’amour romantique, mais aussi celui universel.

 J’ai trouvé ce matin cette affirmation de M. Scott Peck qui dit exactement ce que mes mots tentent d’exprimer avec ce dernier paragraphe que j’ai écris. Peck affirme que: ‘‘ L’amour, ce n’est pas simplement donner…c’est donner avec discernement, mais aussi parfois ne pas donner; c’est encourager judicieusement, mais aussi critiquer. C’est argumenter, se battre, exiger, pousser et retenir en plus de réconforter. C’est diriger. Judicieusement. Et judicieusement implique un esprit de discernement, qui demande plus que de l’instinct, (soit) de prendre des décisions parfois douloureuses, en tout cas toujours attentionnées et réfléchies. ».
Faire chaque jour le choix d’aimer, c’est également renouveler sa foi en cet amour. Chaque jour, c’est de croire au pourquoi de ce choix et de chercher toujours un moyen nouveau afin de faire progresser cet amour, pour nous et pour l’autre…pour nous et pour l’univers.
Faire le choix d’aimer, ce serait donc aussi être libres de vivre et d’ouvrir une porte au bonheur? Celui qu’est la joie de partager ces élans de passion qui nous propulsent vers encore plus de vie?!? Et une large part de ce bonheur n’est-il pas également de choisir d’aimer? Qu’en dites-vous? Passez tous un très bon vendredi et un super week-end!
Delvina A. Lavoie

20 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marielle dit :

    L’amour est un sentiment puissant qui arrive souvent sans crier gare… Nous avons le choix de ViVRE ce sentiment et toutes les émotions qui s’en suivent ou le rejeter, le refouler, donc oui, nous choisissons d’AIMER… L’amour « Universel » selon moi, c’est l’amour de la vie, d’autrui, de ce qui nous entoure, l’envie de partager, de donner, il est plus facile à gérer et se fait dans le respect de soi. L’amour « romantique», celui qui te serre le cœur ou te fait sauter de joie… implique 2 êtres !!! Le sentiment sera-t-il partagé ou pas, peu importe, le succès de cet amour relève de la  » compétence  » à aimer… !!! et de l’attente de chacun…

    J’ai aimé la façon dont tu as abordé le sujet dans ton texte, tes observations sont judicieuses, j’y retrouve ce qui te caractérise cad  » matières à réflexions  » pour tes lecteurs/lectrices.

    J'aime

    1. Bravo ma belle, tu as tout compris! Et je partage entièrement tes idées. Ton analyse de mon article est juste et précis. Toujours, l’amour et L’amour viennent à nous, sous maintes formes et avec des visages différents. Alors selon ce que chacun nous apporte et comment nous le vivons et ;’accueillons EST notre choix…donc, comme tu dis si bien, nous CHOISISSONS d’aimer. Merci d’être passée, gros bisou.

      J'aime

  2. line cyr dit :

    Tu sais Delvi ont ne choisi pas vraiment d’ aimer, car moi y’as quelque années j’ai connu un homme et je me suis tenue avec lui durant de long mois, Je ne voulais pas tomber amoureuse de lui, mais l’amour sa ne se commande pas…..pourtant je m’étais promis de ne pas avoir de sentiment amoureux pour lui….mais hélas après quelque mois je suis tomber amoureuse de cette homme….Nous avons sorti 5 belle années ensemble….malheureusement un jour il c’est mi à boire et à boire….et l’homme que j’aimai est devenue un étranger…..ensuite il est devenue violent….la je me suis dit Line arette cette relation toute suite…..j’ai fini par le laisser mais j’ai eu un énorme chagrain….C’est la raison pour laquelle je dit que c’est pas toujours le cas, dire qu’ont choisi d’aimer….Bisous Delvi bon mardi

    J'aime

    1. L’amour débute par un appel du coeur je crois…et on l’appelle aussi  »coup de foudre ». Pas pour le rien que nous disions  »tomber en amour », car nous tombons vraiment, et nous ne semblons plus être capables de maîtriser ce coeur. Comme s’il était devenu un organe indépendant de notre volonté. Cependant malgré tout cela, nous faisons le choix je crois, de rester ou de partir. Comme toi qui aimait beaucoup cet homme, mais tu as décidé de fini cette relation qui avait été si belle mais qui était devenue sale et détruite par l’alcool et la violence. Donc, tu as choisis de partir afin de survivre. Ce n’est pas l’amour que tu ne ressentais plus, mais ton instinct de survie fut le plus fort. Et c’est cet instinct qui nous sauve parfois, souvent. Merci Line de ce super commentaire, à bientôt, bonne fin de journée.

      J'aime

  3. Merci encore Ginette…et tu as dis le mot-clé…s’abandonner…le mal que l’on ressent est parfois très douloureux…mais quel douce douleur! Bonne semaine à toi aussi, gros bisous.

    J'aime

  4. Ginette Beaulieu dit :

    Oui aimer, c’est oser s’abandonner, même si on peut se tromper et avoir mal parfois… Bonne semaine mon amie!

    J'aime

  5. mariadesuede dit :

    Peut-on choisir de s’aimer ? J’ai partagé huit ans avec mon Italien, mais oui je suis tombée sous le fameux charme italien… Quand il me disait « Ti amo e ti voglio bene ! » là j’étais amoureuse… Une phrase ordinaire en italien, mais il était sincère à l’époque. S’il me veut du bien, ce serait à sa façon alors. Mais on est si différents, je suis plutôt intéressée par des activités culturelles, lui il s’intéresse aux montres suisses… Pourtant on est un couple… Bisous

    J'aime

    1. Re-bonjour Maria…le charme italien t’a aussi conquise, à ce que je lis! Peut-on choisir d’aimer? C’est la grande question à 1 million, comme on dit. Sincèrement, je crois qu’en quelque part, notre coeur choisi pour nous. Nous ne ppouvons que le suivre, parfois même en boîtant. Cependant, il ne faut pas nier toutes ces situations et ses heurts qui hélas trop souvent demandent que l’équilibre entre le coeur et l raison doit se faire…mais ça, c’est une autre histoire! Car lorsque la passion est plus grande que la  »raison », on ne peut que s’abandonner et cesser de lutter contre ses sentiments. Tiens ceci ferait un bon article je crois. L’équilibre entre le coeur et la raison est-l possible? Merci de ton passage toujours apprécié, gros bisous.

      J'aime

  6. Bonsoir Ariane, toujours très heureuse de te lire! Merci pour ton judicieux commentaire, et pour le compliment sur mon écriture….venant de toi, cela me flattes beaucoup, ton opinion est toujours importante pour moi. Aimer est un choix, ok. Le coeur aime tout naturellement, sans prétention ni piège…et la raison vient non pas rétablir l’ordre, mais plutôt équilibrer nos choix…cependant, je ne crois pas plus qu’à 30 ans que nous ne devrions n’écouter que nos raisons! Elles sont parfois faussées. Choisir judicieusement et avec discernement..aussi longtemps que nos passions ne sont pas reniées et refoulées ,crois-tu? Merci pour tout et gros bisous.

    J'aime

  7. Ariane dit :

    Oui, bien sûr, l’amour est un choix. Il faut le VOULOIR et puis après, faire confiance et s’abandonner. Mais le choix est là: nous sommes toujours à la croisée des chemins. Le hic! c’est de choisir JUDICIEUSEMENT, toujours avec DISCERNEMENT. À mesure que les années passent, nos choix se font plus éclairés et le risque est moins « terrifiant ». Et je crois bien que le maître mot est bien l’ABANDON. En s’abandonnant ainsi, l’amour enjolive notre quotidien.
    Tu écris si bien, tu sais si bien dire les choses que je ne trouve pas vraiment les mots pour dire davantage. CE sont des redites et je suis toujours heureuse de te lire. Je te souhaite une bonne fin de journée et aussi une bonne fin de semaine.
    Bisous xoxoxo

    J'aime

  8. filamots dit :

    L’amour c’est oser s’abandonner. Quelqu’un un jour m’avait dit écrit cela. Il y a très longtemps. J’ai compris, ce n’est pas pour autant que je puis l’accomplir à tous les moments de mon existence. L’amour peut être un don de soi comme l’exemple de sœur Theresa, quant à l’amour vis à vis d’un homme, cela ce sont bien d’autres histoires, comme l’amour filial, l’amour amical. Un sujet bien vaste.
    Bon Week-end à toi.

    J'aime

    1. Tu sais ma belle amie, ta première phrase dit toute l’essence et donne le sens du mot  »aimer »…oser s’abandonner. Oui, risquer en somme…et peu importe l’amour que l’on donne, quelque soit se forme ou son visage, c’est un don de soi…puisqu’il nous faut donner et abandonner une part de nous-même…merci de ton très bon commentaire, bonne fin de semaine Filamots! Gros bisous.

      J'aime

  9. Ginette dit :

    Oui il faut choisir d’aimer car cela implique que nous nous engageons à faire des compromis et à se donner et surtout à s’aimer aussi. Car comment aimer les autres si nous ne nous aimons pas nous-mêmes. Aimer et être aimé pour ce que l’on est, malgré nos forces ou nos faiblesses, est ce qui peut nous arriver de mieux. La solitude peut être un choix aussi car l’important c’est que nous soyons heureux peu importe notre statut social. Merci mon amie, très bon sujet Delvi, gros bisous mon amie, à bientôt, je t’embrasse, Gigi

    J'aime

    1. Bonjour Ginette…oui, je suis d’accord aussi, il faut choisir d’aimer. Donc selon toi, aimer EST un choix…ou une chose qui vient comme ça? Évidemment que pour aimer les autres nous devons nous aimer d’abord. Sans quoi, cela sonnerait faux, il y aurit une discordance entre ce que nous prenons pour de l’amour (croyance souvent faussée)…et le véritable amour (qui est abandon surtout!)! D’ailleurs aimer et être heureux emandent beaucoup de travail, de la persévérance, de la foi…et parfois un boncoup de pouce! Passe un beau week-end, même si ce n’est pas très gai, tu sais…à bientot, gros bisous.

      J'aime

  10. colettedc dit :

    Ah ! Ça oui, il faut choisir d’AIMER c’est certain … c’est tout un apprentissage qui n’est pas acquis une fois pour toute loin de là … c’est un contrat à renouveler chaque matin quelle qu’en soit la forme qui est celle de notre choix personnel rencontré à la croisée de nos routes. Pour vivre, il faut AIMER ! Pour AIMER, il faut vivre oui, mais aussi lasser vivre les autres sans leur imposer nos rituels personnels. Ce n’est pas facile d’AIMER mais, c’est beau et grand !
    Bonne poursuite de ce jour à toi Delvina et agréable week-end tout entier !
    Bisous.

    J'aime

    1. Bonjour Colette…je vais dire comme toi, ce n’est pas toujours facile d’aimer, de faire ce choix en toute conscience malgré tou et par-dessus tout le reste, tous les obstacles. Mais à la toute fin, le prix est incomparable et la récompense fortifiante et puisaante! Bonne fin de journée à toi, gros bisous.

      J'aime

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s