HUMANITÉ

 

Le prochain article est tiré d’une entrevue guidée par les réflexions de mon invité, C.G. J’ose en partager ce passage avec vous.

«L’humanité, selon le concept populaire, est l’ensemble de ce que les hommes vivent, ont créé, créent toujours, et autour de quoi ils gravitent. Ce doit être une cohabitation entre tous les êtres vivants, qu’ils soient humains, animaux terrestres, végétaux, animaux marins et autres. Il existe cependant tout un système de lois qui régissent cette existence qui est nôtre.

L’homme a en mains toutes les cartes dont il nécessite afin de bâtir, ou de détruire, afin d’être acteur ou spectateur de sa vie. Il appartient à chacun de bien mélanger ces cartes, de tirer les bonnes et de les jouer selon ses désirs, ses besoins et ses nécessités.

Au titre social, il y a également l’inhumain de l’humanité. Il s’agit d’une déchéance souvent provoquée par l’ignorance ou une dépendance, qu’elle soit à l’alcool, à la drogue, au jeu ou affective. Il peut y avoir, et il y a, un écrasement social qui se marque par l’indifférence, l’insensibilité, l’ignorance, l’habitude et/ou bien l’abrutissement.

Nous sommes tous égaux ; et par ce privilège, nous avons également le droit d’être considérés comme tels. Ce droit, c’est celui d’être traiter avec respect et avec considération, peu importe d’où nous venons, où nous sommes rendus ou encore cette fameuse  »classe sociale » dans laquelle nous sommes catégorisés et qui appose le sceau de la différence. Le véritable accueil et l’ouverture d’esprit invite à plus d’humanité et à plus de cette chaleur dont le monde a besoin.

Offrir cet accueil avec joie et humilité permettrait de mieux intervenir auprès des personnes démunies. Sans quoi, un déclin, une baisse de compréhension et un manque d’humanisme s’installe dans les services, ce qui creuse un fossé. Ce manque peut alors devenir, et devient, une distance qui jette des froids entre les gens.

Si nous aimons ce que nous faisons, alors les limites de l’être et du faire se repoussent. Celui qui n’est pas habité par la passion de ce qu’il fait ressemble un peu à un mort-vivant qui erre sans trouver et sans but. Pouvoir aimer ce que nous faisons et ce que nous vivons nous permet de relever les défis qui se présentent.

La force mentale se crée par la pensée positive. En revanche, je crois également que la route de chacun est tracée par ce que nous appelons le destin. Cette destinée qui nous guide à travers nos existences et qui nous donne de prendre la route de gauche ou de droite, ou encore d’aller tout droit devant nous.

Nos capacités et nos potentiels nous permettent aussi d’atteindre un équilibre entre notre être, notre faire, nos désirs, nos perceptions, nos actions et nos accomplissements. Cet équilibre construit un pont entre nous et les autres.

Tout ceci détermine le sens qui prend forme entre les êtres humains. Le  »je » signifie le moi, incluant sa propre personne et renvoie uniquement la responsabilité à soi-même.

Le  »vous » implique les autres, la responsabilité leur revenant uniquement.

En revanche, le  »nous » indique quelque chose de plus fort, comme une complicité entre les acteurs.

Il s’agit d’un équilibre établit entre le  »je » et le  »vous ». La distance jusqu’alors mis entre les parties, se trouve annulée puisque chacun a parcouru la route qui les séparait.»

Texte mis en forme par D.A. Lavoie

© Copyright 2018 D.A. LAVOIE

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. colettedc dit :

    Tendons sans relâche vers cet équilibre, en faisant notre bout de chemin, si humble soit-il !
    Tout à fait, oui, l’humanité, c’est vraiment nous !!!
    Bon mardi Delvi !
    Bisous♥

    J'aime

    1. D.A. Lavoie dit :

      Merci Colette. Je crois en effet que tous les petits pas que nous faisons s’étendent et font partie du tout de cette humanité. Bonne fin de journée, Delvi.

      J'aime

Répondre à colettedc Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s