PENSER, ÊTRE ET FAIRE

Nos pensées… mes pensées. Être en mesure de faire et de voir cette différence entre réfléchir et raisonner.

Réfléchir nous amène à penser dans un état général au quotidien. Il s’agit de prendre des décisions toutes simples face à ces activités de chaque jour. Comme par exemple choisir nos vêtements, nos directions à prendre pour aller au travail, manger au bureau ou au resto du coin, etc. Comme si nous décidions avec un peu plus de légèreté.

En revanche, raisonner est beaucoup plus profond et même subtil. Il s’agit en effet d’approfondir un sujet, de mûrir une décision, de l’analyser et de peser le pour et le contre de la situation. Se questionner plus précisément et se demander quelles seront les conséquences de ces choix et décisions que nous prendrons. Poser les arguments desquels découleront les conséquences. Comme par exemple, se demander :  »Si je prends la route de droite au lieu de celles de gauche, que peut-il arriver ? Il y aura sans doute plus circulation, donc les risques d’accident peuvent être plus élevés ».

Il faut se dire alors que réfléchir permet d’ouvrir un tiroir alors que raisonner permet de totalement ouvrir la porte.

Et puis il y a cet adage qui dit  »Je pense donc je suis ». De ce concept peut se définir une vie. C’est un peu comme si je disais  »Je suis qui et ce que je pense être ». Si je pense que j’ai de la valeur, alors je m’oriente un peu plus à croire que les autres voient également ma valeur. Par contre, si je pense que je suis nul, si je m’en convaincs, rien détonnant à ce que les autres me croient nul !

Cet état d’âme reflète comment je me perçois. Entouré de cette aura négative et habité par cette pénombre, même sans m’en rendre compte, je transmets ces énergies aux autres personnes que je rencontre. Il en va de même pour l’énergie positive. Si je me vois comme un être de valeur, je transmettrai ces énergies positives à l’autre par mes pensées, mes attitudes, mes rapprochements et mes interactions avec ceux et celles avec qui j’entre en relation.

Cette pensée positive permet d’harmoniser le corps et l’esprit, ce qui permettra d’être mieux dans mes corps physique et mental. Cette attitude de positivisme nous emmènera à maîtriser et à équilibrer ce que nous sommes, qui nous croyons être et qui nous voulons être. Nous ne saisissons pas toujours ce qui se passe dans notre corps physique ; par contre, nous pouvons maîtriser ce qui se passe dans notre corps mental par nos pensées, ce qui en général nous conduit vers une maîtrise (ou du moins une altération positive) de notre bien-être physique.

D.A. Lavoie

© Copyright 2018 D.A. LAVOIE

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s