FERMER LA PORTE

N’’accepter que ce qui est bon pour nous. Combien de fois ne sommes-nous pas demeurés pris entre un passé gris et un avenir qui s’annonce tout aussi sombre ?

Plus sombre parce qu’encore inconnu et comme la beauté du passé nous a échappé, nous nous imaginons que ce futur sera laid ou du moins encore un peu plus pénible.

Ainsi, pendant ce temps, nous n’osons pousser cette porte qui s’ouvre aujourd’hui et qui ferait notre joie. Nous y construirions un pont entre le passé et l’avenir plus solide que celui sur lequel nous marchions hier encore.

Aimer, c’est risquer l’ouverture de soi à l’inconnu. Oser s’abandonner, oser faire un peu plus que seulement exister, même si cela veut dire ne plus accepter de marcher dans l’ombre mais de faire face à une autre lumière.

Ne plus accepter ce qui n’est pas bon pour nous, ce qui veut dire aussi ne plus subir cet écrasement que nous sentons sur nos épaules parce qu’hier n’est plus.

Dire non, dire oui, dire je t’aime et dire merci. Non, aux états qui retiennent embourbés, oui à un autre chapitre de la vie, dire je t’aime à ce nouveau visage et dire merci pour qui je suis.

Et fermer la porte pour en ouvrir une autre.

D.A. Lavoie

Espace commentaire...merci de laisser une trace de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s