ET D’AVENTURE EN AVENTURE

« Et d’aventure en aventure, de train en train, de port en port, jamais encore je te le jure je n’ai pu oublier ton corps… mais d’aventure en aventure, de train en train, de port en port…jamais je n’ai pu fermer ma blessure, je t’aime encore…  », chantait Serge Lama. Et d’aventure en aventure, ne pas…

Évaluez ceci :